L’alimentation intuitive, est-ce une approche intéressante ?

Publié par Cécile Chalamet le

L’alimentation intuitive, est-ce une approche intéressante ?​

L’alimentation intuitive, est-ce une approche intéressante ?

L’alimentation intuitive, est-ce une approche intéressante ?​

Qu'est ce que l'alimentation intuitive ?

   L’alimentation intuitive est une thérapie plutôt qu’une manière de manger. Elle vise à apaiser notre relation avec la nourriture. Les principes ? Honorer sa faim, ne rien diaboliser. Il n’y a plus d’aliments bons ou mauvais. Plus de règles à respecter. Permission est donnée de manger ce dont on a envie, sans sentiment de culpabilité.

L'approche intuitive : La fin des régimes restrictifs

   Ce qui me plait beaucoup dans cette approche, c’est qu’elle sensibilise aux désastres causés par les régimes. Effectivement, se forcer à manger moins ne fait pas maigrir définitivement. Par conséquent, les kilos sont toujours repris.

Et se dépenser plus alors ? Faire du sport ? C’est la même logique. Si l’on augmente ses dépenses d’énergie sans augmenter ses apports par l’alimentation, on crée un déficit calorique forcé. La perte de poids est temporaire et le métabolisme est affecté.

L'alimentation intuitive : La fin de la famine

   Autre point positif de cette thérapie : apprendre à manger à sa faim. Cela peut paraître étrange, écrit comme ça, mais c’est quelque chose que les femmes ne savent souvent plus faire. La peur de grossir est très présente, et nous associons la satiété à l’excès.

La plupart de mes clientes sont concernées. Des années de restrictions ont affecté leur métabolisme. Il tourne au ralenti : frilosité, mauvaise humeur, infertilité, ongles mous, chute de cheveux, fatigue, dépression, etc. En effet, lorsque le corps manque d’énergie, il sait s’économiser. Il donne priorité à certaines fonctions aux détriments d’autres.

La fin du déni

   Il est évident que manger intègre une dimension émotionnelle et réconfortante. Dans le cadre de l’alimentation intuitive, on est incité à accepter ses émotions, à ne pas les nier, ni à les fuir. On les accueille. Cela me parait en effet essentiel.

Les limites de l'approche intuitive

   J’entends souvent des témoignages de personnes qui ont été très enthousiastes au début, pour être vite déçues ensuite. Leur relation avec la nourriture ne s’est pas apaisée tandis que leur état de santé s’est aggravé. Ont-elles appliqué les principes correctement ? Je ne sais pas. Mais je vois un danger à suivre sans précaution cette approche.

On ne peut pas, par exemple, mettre de côté le sujet de l’addiction à la nourriture. Si elle ne concerne pas tout le monde, elle est pourtant bien réelle. Certains produits industriels sont volontairement conçus pour rendre dépendants. Ils agissent sur le système de récompense dans le cerveau. C’est un concept marketing officiel : trouver le point de félicité, la parfaite combinaison de sucre, sel, gras qui rend notre cerveau fou (le Bliss Point en anglais). Au final, se passer de ces produits est souvent bien plus facile que de les consommer avec modération.

J’aimerais vivre dans un monde où l’on peut effectivement manger de tout.  Mais il me semble difficile de nier cette réalité : les vrais aliments, qui vivent, se périment et nourrissent vraiment nos corps se font rares.

Conclusion

   J’encourage mes clientes à manger sans restriction, à se reconnecter aux signaux de faim, et de satiété, ou encore à reconnaitre et accepter leurs émotions. Par contre, je leur apprends aussi à se détourner de la nourriture transformée. C’est difficile ? Oui, mais loin d’être impossible. Cela se fait progressivement.

Est-ce que cela crée la culpabilité ? Non. Lorsque l’on connait la composition de ces produits, on sait que le problème n’est ni la paresse ni la gourmandise.

Le premier programme en ligne que j’ai créé s’appelle “Goodbye Régime”. C’est souvent par-là que je commence avec mes clientes, car c’est LE déclic minceur : accepter de manger suffisamment.

Article écrit par Cécile ChalametCoach nutrition et santé

Contacts


5 commentaires

sophiegrabin · 1 juin 2020 à 18 h 51 min

Je suis bien d’accord. L’alimentation intuitive est intéressante mais va un peu trop loin. J’aime votre façon de ne garder que le meilleur !

    cécile · 1 juin 2020 à 19 h 05 min

    Merci beaucoup Sophie pour ce gentil commentaire. Avez-vous déjà essayé l’AI ?

sophiegrabin · 1 juin 2020 à 19 h 13 min

Oui, j’ai suivi Eliane C sur instagram. Mais j’ai une personne de mon entourage qui a joué le jeu et à qui cela n’a pas du tout convenu. Résultats catastrophiques. Donc j’ai cessé de m’y intéresser.

    Cécile · 1 juin 2020 à 19 h 15 min

    Oui. Comme je le dis dans l’article, il y a beaucoup de témoignage qui vont dans ce sens. Le discours est séduisant mais il faut se méfier.

Myrtille · 4 juin 2020 à 5 h 59 min

C’est un point de vue très intéressant. Merci pour cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *