Comment mieux dormir naturellement ?

Publié par Cécile Chalamet le

Comment mieux dormir naturellement ?

Comment mieux dormir naturellement ?

Comment mieux dormir naturellement ?

  Je me souviens d’une semaine de formation près de New York, lorsque je travaillais encore dans la finance. Dans le campus où nous étions, fumer était interdit, même à l’extérieur. Les fumeurs devaient parcourir trois km pour fumer leur cigarette. Par contre, à chaque étage du bâtiment où se trouvaient les chambres, il y avait de la malbouffe en abondance, à volonté, et gratuite. Pour nous les européens, cela semblait complètement incohérent.

En France, fumer est un peu mieux toléré. La malbouffe beaucoup moins. Par exemple, Coca Cola et Macdo n’ont pas réussir à envahir les écoles élémentaires et heureusement !

Au même titre que la cigarette, et la malbouffe, dormir peu affecte grandement notre santé. Pourtant, peu dormir est encore associé au dynamisme et à la productivité. Et ceux qui dorment beaucoup ?  Ils « passent à côté de la vie ».

Quel est le rôle du sommeil ?

  C’est pourtant lorsque l’on dort que nos muscles se forment, que nos os se fortifient, que notre corps lutte contre les virus et les bactéries, et que notre corps métabolise le gras. C’est aussi bien dormir qui réduit stress et anxiété. Paradoxalement, c’est en dormant plus qu’on est plus productif, car cela améliore grandement notre énergie, notre gestion des émotions ou encore nos capacités à absorber les informations, à les analyser, à les retenir et à prendre les bonnes décisions.

Et si vous abordez vos problèmes de santé en commençant par mieux dormir ! Et si vous renforciez votre immunité de cette façon ?

Il faut dire que parfois, on voudrait mieux dormir mais on n’y parvient pas. Alors voici 4 conseils.

La régularité

  Se lever tôt la semaine et tard le week-end n’est pas une bonne idée. Pour une bonne qualité de sommeil, il faut trouver petit à petit une routine. Se coucher toujours à la même heure et se lever toujours à la même heure. Et cela à 15 minutes près !

La lumière

  Notre endormissement est calé sur la lumière du jour. En première partie de nuit, avant minuit, nous dormons profondément. Ensuite, le sommeil est plus léger, notre corps est mou mais le cerveau est actif. Les premières heures de sommeil, avant minuit, sont très importantes et nous en profitons rarement. Pour bien dormir, il faut se coucher avant 22h.

Pour cette même raison, il faut veiller à dormir dans une parfaite obscurité. Une lumière de réveil par exemple peut perturber la qualité de votre sommeil, sans que vous le réalisiez.

La température

  Une baisse de température lors du coucher facilite l’endormissement et permet de vous maintenir endormi. Veillez à ne pas dépasser 18 degrés dans les chambres.

Les excitants

  En plus de la lumière, ce sont les substances chimiques du corps, comme l’adénosine, qui dictent votre endormissement. Faible le matin, elle est beaucoup plus concentrée le soir, pour vous faciliter la vie. Mais ce signal est perturbé par le café, le thé, le sucre que vous consommez dans la journée. Méfiez-vous du décaféiné qui contient souvent encore jusqu’à ¼ de la caféine.

 Autre excitant : les écrans. Ils contribuent fortement à nous stimuler et à nous ôter l’envie de dormir, même si nous en avons grandement besoin. Il est recommandé de les couper au moins 45 minutes avant l’heure de coucher.

  Cécile Chalamet est coach santé, diplômée de l’institut de nutrition intégrative à New York. Pour aider les personnes à perdre du poids et optimiser leur santé, elle travaille sur l’alimentation mais aussi sur la gestion du stress, du sommeil. C’est le principe de la nutrition holistique, qu’elle explique dans cette vidéo : La nutrition holistique

Article écrit par Cécile ChalametCoach nutrition et santé

Contacts


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *